Le SNES défend son objectif de hors classe pour tous : dans les groupes de travail d’élaboration du barème, le SNES a obtenu la valorisation des services effectués en éducation prioritaire et des bonifications d’ancienneté de sécurité pour les collègues ayant des carrières incomplètes sans avoir démérité.

Pour autant, la Hors Classe doit d’abord bénéficier aux personnels en fin de carrière (11e, puis 10e, ...), sans tenir compte de la notion de mérite.

Cette année, 27 promotions ont été accordées sur 351 inscriptions au tableau, possibles à partir du 7e échelon. L’augmentation du nombre de promotions est la résultante de l’alignement depuis trois ans du ratio des CPE sur celui des certifiés, à 7% du corps, un acquis syndical.

Ont été promus 12 collègues au 11e échelon et 15 au 10e échelon, avec une barre d’accès à 225,75 points.

5 collègues au 11e échelon n’ont cependant pu être promus alors qu’ils étaient le coeur de cible de la Hors Classe, malgré nos interventions. Il est évident que les avis conditionnant l’appréciation rectorale sont déterminants.

Pour faire bouger les lignes dans l’intérêt de la catégorie, le SNES a souligné la minceur de la frontière entre différents types d’avis, très favorable et favorable notamment, mais qui fait toute la différence, ou encore l’année de l’inspection.

Malheureusement, le manque de soutien des autres organisations syndicales, finalement très respectueuses des évaluations de la hiérarchie, pourtant pas toujours basées sur la pratique professionnelle effective des collègues, a permis à l’Administration de maintenir sa proposition.

Les élus du SNES restent déterminés pour continuer à oeuvrer dans l’intérêt de tous.

Les élus CPE du SNES