7 février 2013

Carrières

Changement de discipline des professeurs de STI : recours !

Des arrêtés individuels de reconversion arrivent depuis la semaine dernière dans les casiers des collègues de STI et sur i-prof dans notre académie. Sans surprise tous sont concernés, jusqu’aux chefs de travaux !

Le ministère persiste donc dans une démarche dangereuse pour l’avenir des séries technologiques en effaçant ainsi la spécialité disciplinaire et la qualification des enseignants.

Ce courrier précise les conditions de contestation.

Ces changements de discipline imposés doivent être massivement refusés afin de montrer la détermination des collègues de STI à continuer le combat pour la défense de la voie technologique et la remise à plat de cette réforme.

Le SNES national appelle les enseignants à déposer un recours gracieux adressé à Monsieur le Recteur de l’académie d’Aix-Marseille. Un modèle de recours gracieux est disponible sur le site du SNES à l’adresse suivante :

http://www.snes.edu/IMG/pdf/modelerecourschgtdisciplineSTI.pdf

Ce recours pourrait en particulier préciser que l’enseignant n’est pas demandeur de ce changement de discipline, que les formations organisées par le rectorat n’ont pas été suffisamment développées et approfondies pour justifier ce changement de spécialité, que ce changement de discipline risque de compliquer la répartition des services entre les collègues de l’établissement, notamment pour les services en sections de techniciens supérieurs.

La lettre évoque la possibilité d’un recours contentieux devant le Tribunal administratif. Nous nous devons cependant de prévenir les collègues que, sauf problème de forme (arrêté non signé, problème de date...), un recours ultérieur au Tribunal administratif serait perdant.

C’est donc bien une action syndicale massive qui est nécessaire ici.
Faites parvenir à la section académique un double de votre recours afin que nous puissions porter ce refus collectif dans nos différentes interventions auprès de l’administration.

Articles antérieurs sur ce sujet : lire ici