Depuis de nombreuses années, les langues vivantes sont en premières lignes de nombreuses réformes et débats. Elles sont dans les discours de l’Education Nationale au cœur des priorités éducatives.

Pourtant entre réductions d’horaires disciplinaires, nouvelles épreuves du bac chronophages et contestables, procès en élitisme, annonces des disparitions des sections bilangues, l’avenir incertain des sections européennes, CERCL, groupes de compétences, évaluations académiques en collège, certifications et stages pendant les vacances scolaires … les enseignants de langues vivantes n’y trouvent pas leur compte.

Le métier a subi de profondes transformations sans que les enseignants ne soient ni consultés ni associés. Aucun accompagnement pédagogique n’a été mis en place, aucun bilan n’a été fait du nouveau bac, aucune réflexion collective n’a été organisée avant la réforme du collège…Le ministère n’a pas eu recours à l’expérience et l’expertise des enseignants de LV.

Le SNES vous propose une journée de stage pour s’informer et débattre des réponses syndicales qui peuvent se construire.

Pour le modèle de demande d’autorisation d’absence, cliquer ici