Depuis janvier et l’annonce des moyens attribués pour la prochaine rentrée, la ministre, très prompte pourtant à communiquer, est restée bien muette sur la traduction des choix budgétaires et politiques dans les établissements scolaires. Il y aurait pourtant beaucoup à dire... et à faire !

Cette rentrée s’est préparée dans le second degré public avec une dotation de 2 805 moyens d’enseignement supplémentaires (aucun CPE, aucun CO-Psy) pour, à la fois mettre en œuvre la réforme du collège (4 000 emplois annoncés sur deux ans) et accueillir 43 000 élèves supplémentaires en lycée général et technologique.

Lire la suite : cliquer ici

Journal Télévisé 12/13 de France3 Provence-Alpes du jeudi 1er septembre 2016 cliquer ici (Interview L. Tramoni à 11:14)

RENTREE 2016 : DESHABILLER PAUL pour HABILLER PIERRE

Ou comment

LES LYCEENS FINANCENT LA REFORME DU COLLEGE

Lire ici