Assistant de l’éducation :
Page du ministère ici
Page du SNES Nationale ici
Mémo SNES AED 2015 ici

Le contrat

Pour postuler
Les candidatures aux fonctions d’AED sont recueillies via l’application internet SIATEN dédiée au recrutement d’agents non titulaires.
Les candidats précisent :

  • les fonctions postulées ;
  • leurs vœux géographiques ;
  • le type d’établissement demandé ;
  • les éléments d’information concernant leur situation personnelle.

Les candidatures sont ensuite communiquées aux établissements qui procèdent alors aux opérations de recrutement. Le chef d’établissement, lorsqu’il décide de ne pas donner suite à une candidature, n’est pas tenu de motiver sa décision.
L’inscription sur SIATEN n’est pas impérative, mais vivement recommandée. Vous pouvez aussi envoyer directement votre CV aux établissements qui vous intéressent.

Le contenu du contrat   (circulaires du 11 juin 2003 et du 21 aout 2008)
Il doit préciser notamment :

  • la durée du contrat ;
  • la mission pour laquelle l’AED est recruté ;
  • la durée de la période d’essai ;
  • la durée annuelle du service ;
  • le ou les lieu(x) de travail ;
  • la nécessité d’établir un avenant au contrat pour tout changement relatif aux activités ou au(x) lieu(x) de travail.

La durée du contrat 
Elle est de maximum trois ans renouvelables une fois. Ce qui signifie que le total de vos contrats cumulés ne pourra excéder six ans. Dans notre académie, l’administration préconise des contrats d’un an afin de permettre une plus grande "souplesse" dans la gestion des personnels : ce qui a pour conséquences de précariser davantage les assistants d’éducation, d’accentuer les pouvoirs du chef d’établissement et de provoquer un turn-over important dans les vies scolaires. Attention cependant, les contrats d’une durée inférieure à l’année scolaire doivent correspondre à des situations particulières liées à l’organisation et à la situation de l’établissement ou aux contraintes des candidats aux fonctions.

L’employeur des AED est l’établissement scolaire, représenté par le chef d’établissement qui a eu une délégation de pouvoir du Conseil d’Administration (CA) pour la signature des contrats. Le chef d’établissement est donc le seul interlocuteur sur toutes les questions relatives au contrat de travail (renouvellement, améliorations du contrat de travail, crédit d’heures de formation,...)
Le CPE n’est pas le supérieur hiérarchique des AED, mais seulement le coordonnateur de l’équipe Vie Scolaire.

Calculer votre temps de travail ici

Etre AED et après.

La loi de 2003 qui met en place la fonction d’AED et définit leur statut limite la durée du contrat à 6 ans. AED, ce n’est pas un métier, c’est surtout, à l’origine, un moyen pour les étudiants de financer leurs études, c’est pourquoi il est important de préparer la suite. Malheureusement le Ministère de l’Education nationale se préoccupe peu de l’avenir des AED.

La formation continue
Le Plan Académique de Formation (PAF) : les AED, comme les autres personnels de l’Education nationale, peuvent s’inscrire aux stages proposés par le PAF. Le PAF propose des formations disciplinaires ou plus générales d’une ou plusieurs journées. Vous avez droit à deux stages dans l’année, au-delà votre participation aux stages est soumise à l’avis du chef d’établissement. Pour vous inscrire, il faut passer sur GAIA via le site internet du rectorat.
Attention il faut s’inscrire aux mois de mai et juin pour la rentrée suivante.
Dans notre académie, lors de la CCP de mars 2011, les élus SNES-FSU ont obtenu qu’une fiche d’information sur le PAF vous soit transmise avec votre fiche de paie du mois de mai.

La validation des acquis d’expérience (VAE)
La loi du 17 janvier 2002 reconnait que l’activité de travail permet d’acquérir des connaissances et qu’elle produit des qualifications comme la formation professionnelle. Les dispositifs académiques de validation des acquis (DAVA) se mobilisent pour conseiller et accompagner les candidats qui ont décidé de s’engager dans la procédure pour que chacun puisse accéder par la validation des acquis de l’expérience.
Pour en savoir plus sur le contenu des diplômes ici
Le diplôme que vous choisirez doit être en rapport avec les activités que vous avez exercées.
Pour bénéficier de la VAE, il faut avoir exercé une ou des activités pendant au moins trois ans, en continu ou en discontinu, à temps plein ou à temps partiel.
La demande de VAE est une démarche personnelle. Vous effectuez cette demande auprès des services compétents de l’académie de votre choix ici.

Comment accéder à la fonction publique.
Vous pouvez, sous certaines conditions, accéder à la fonction publique en passant certains concours internes. La durée exigée de service public est de trois ans pour les concours de l’enseignement, de quatre années pour les concours administratifs relevant du ministère de l’Education.
Les services à temps partiels ou les services incomplets ou discontinus d’au moins 50% sont comptabilisés dans le cadre de l’année scolaire comme un service à temps plein.
Liste des emplois de l’education ici

Concours réservé de recrutement de professeur ou de CPE
Depuis 2011-2012, le ministère a décidé de nouvelles modalités pour un concours interne pour la majorité des disciplines ici.
Les candidats du concours réservé doivent constituer un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) pour l’épreuve de l’admissibilité. Pour les AED justifiant de trois années de service, rien n’a été proposé pour qu’ils puissent présenter le concours réservé et sont exclus de fait puisqu’ils ne peuvent a priori pas analyser une situation d’enseignement.
Le nouveau décret n°2014-724 du 27 juin 2014 permet de remplacer des enseignants pendant leur contrat d’AED.

Titre II : DISPOSITIONS MODIFIANT LE DECRET N° 2003-484 DU 6 JUIN 2003 FIXANT LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT ET D’EMPLOI DES ASSISTANTS D’EDUCATION.
Article 13 : « Art. 7 bis . Le contrat de l’assistant d’éducation peut être suspendu avec son accord pour lui permettre d’être recruté temporairement en qualité de professeur ou de personnel d’éducation contractuel (...) pour assurer le remplacement d’un fonctionnaire (...).
La durée de la suspension est limitée à celle de l’exercice des fonctions d’enseignement ou d’éducation. Pendant cette période, l’intéressé bénéficie d’un congé sans traitement dont la durée ne peut excéder le terme de son contrat d’assistant d’éducation.
A l’issue de son engagement en qualité de professeur ou de personnel d’éducation contractuel, l’agent est réemployé sur son précédent emploi jusqu’au terme de son contrat d’assistant d’éducation.
Le temps de service de professeur ou de personnel d’éducation contractuel n’est pas pris en compte dans le calcul de la durée maximale de services (...). »

Ce décret donne la possibilité de présenter un dossier de reconnaissance de l’expérience professionnelle (RAEP) pour les épreuves d’admissibilité (sans perdre son poste d’AED) à un nombre très limité d’AED.
Cela est très insuffisant, il reste donc urgent de travailler à la validation des acquis de l’expérience éducative des AED.
Le SNES-FSU y travaille.

Enjeux et débats
Pour le SNES-FSU, l’encadrement et la surveillance des élèves n’est pas un métier, contrairement aux AESH. Cette situation de surveillant doit être un outil social pour les étudiants en plus des bourses. Il faut revenir au statut des MI-SE : réduire le temps de travail des AED pour le même salaire afin de leur permettre de poursuivre correctement leurs études. Il faut réfléchir à la situation des AED qui exercent loin des centres de formation et des universités.
Modifier la durée du contrat, c’est demander une modification de la loi, c’est prendre le risque de voir le ministère modifier encore le statut des AED en le dégradant et en le précarisant davantage.
Il faut continuer à exiger que les années d’AED soient indissociables d’une vraie formation qualifiante pour s’insérer dans la vie professionnelle

Le SNES-FSU revendique :
  • la création suffisante de postes d’assistants d’éducation supplémentaires.
  • l’augmentation les salaires et accés aux indemnités de l’éducation prioritaire.
  • l’application concrète du droit aux congés de formation professionnelle.
  • un réel accès à la validation d’acquis d’expérience (VAE).
Adhérer au SNES-FSU Aix-Marseille, syndicat majoritaire des collèges et des lycées. Pourquoi s’en priver ?
L’adhésion à 39 € par an soit seulement 13 € par an après crédit d’impôt, par ici