20 décembre 2013

L’actualité syndicale

Rentrée 2014 : + 17 emplois ! Mazette !

La Comité Technique Ministériel du jeudi 19 décembre 2013 a procédé à la répartition des emplois créés entre les académies. Le comité technique académique du lundi 20 janvier a réparti les emplois entre les collèges (par département), les lycées généraux et technologiques, les lycées professionnels : lire ici

L’essentiel des créations d’emplois est consacré au rétablissement de la formation initiale des enseignants. Si nous nous félicitons du rétablissement d’une année de formation en alternance pour les stagiaires, nous ne pouvons que constater la faiblesse des dotations disponibles pour suivre les évolutions démographiques et améliorer les taux d’encadrement.

La variation nationale du nombre d’emplois pour le programme « Enseignements du second degré » est de + 986 ETP.
Par ailleurs, le volant d’heures supplémentaires est abondé, à hauteur de mille ETP nationalement (soit plus 25 ETP pour l’académie).


L’académie d’Aix-Marseille voit ainsi son plafond d’emplois (16 545 emplois au 1 septembre 2013) augmenter de 15 ETP : + 0.1 % ! Mazette !
. En outre, l’académie se voit dotée de deux emplois de CPE, de quatre emplois d’infirmiers solaires, de quatre emplois d’assistants des services sociaux, et de deux emplois de médecins supplémentaires.

Le SNES-FSU Aix-Marseille s’inquiète de la faiblesse de cette dotation au regard des besoins, et des annonces ministérielles.

Les 15 emplois créés sont consacrés au Plan d’Urgence Marseille annoncé par Jean-Marc Ayrault début Novembre, et sont attribués hors-DGH à des dispositifs destinés à des publics particuliers, accueillis en dehors des classes.

On peut en outre considérer que les heures supplémentaires nouvelles (correspondant à 25 emplois) permettent de financer la pondération à 1,1 des heures faites dans le noyau dur de l’éducation prioritaire (10 collèges à la rentrée 2014, 35 à la rentrée 2015).

Mais l’académie ne perçoit aucun emploi nouveau pour faire face, sans dégrader les conditions d’enseignement, à l’accroissement des effectifs d’élèves accueillis dans les collèges et les lycées de l’académie : Près de 900 élèves supplémentaires ont été dénombrés dans les lycées de l’académie à la rentrée 2013, et on attend une nouvelle hausse de près de 500 lycéens à la rentrée 2014.

Le SNES-FSU estime qu’il faudrait de l’ordre de 70 emplois supplémentaire pour faire face à la hausse démographique.

Manifestement, ces 15 emplois ne sont pas à la hauteur, ni des besoins, ni des attentes, ni même des annonces.

Le redéploiement n’est plus possible quand on voit que les taux d’encadrement ont continué à se dégrader dans les lycées généraux et technologiques de l’académie et que les collèges non-classés ont déjà payé un lourd tribut au maintien de conditions d’encadrement acceptables dans l’éducation prioritaire.

Le SNES-FSU Aix-Marseille organisera une semaine d’action fin janvier/début février pour dénoncer la pénurie qui se dessine pour la rentrée scolaire 2014.

Annonces du CTA du 20 janvier 2014 : cliquer ici

Préparer la rentrée dans chaque établissement dans la concertation, la transparence et la démocratie : cliquer ici

Bilan de la rentrée 2013 en CTA : Cliquer ici http://www.aix.snes.edu/spip.php?ar...

Rentrée 2013 : Une inflexion, mais pas pour les lycées généraux et technologiques :Cliquer ici

Préparation de la rentrée scolaire 2013 : Cliquer ici