Depuis plusieurs années, la classe de 6e et plus généralement la liaison CM2/6e sont des thèmes-phares dans la communication du ministère qui n’hésite pas à les instrumentaliser. Pour atténuer le traumatisme que seraient censés vivre les élèves à l’entrée au collège, les promoteurs de l’école du socle commun remettent en cause la structuration disciplinaire de nos enseignements et les statuts des personnels qui y enseignent : globalisation de certains horaires, échanges de service entre professeurs des écoles et professeurs de collèges...

Ces réformes souhaitées par les ministres successifs s’accompagnent de l’instauration de nouvelles instances pour en faciliter la mise en place : le conseil pédagogique et le conseil école/collège sont autant de chevaux de Troie offerts aux chefs d’établissement pour établir un véritable diktat pédagogique si nous n’y prenons pas garde.

Nous vous proposons de nous réunir pour décrypter avec vous quels sont les véritables enjeux qui se cachent derrière ce regain d’intérêt pour la classe de 6e : primarisation du collège, bac+3/bac-3, polyvalence des enseignants de collège...

Nous verrons également comment réagir de manière collective face à des injonctions institutionnelles chronophages et coupées de la réalité et ce que propose le SNES pour permettre une meilleure réussite des élèves dans leurs apprentissages au collège, étape indispensable de la poursuite des études vers le lycée.

Pour la demande d’autorisation d’absence : cliquer ici