16 janvier 2015

Militer

Mardi 20 janvier 2015 : la mobilisation pour l’éducation prioritaire se poursuit !

Dans nos articles précédents, nous avons soulignés que les contingents de réseaux REP et REP+ pour notre académie étaient insuffisants. Les établissements se sont mobilisés en décembre, et ils entendent poursuivre leur mouvement.

A l’occasion du Comité Technique Académique du mardi 20 janvier 2015, le SNES et la FSU appellent à un rassemblement à 13 h devant le rectorat afin de faire entendre au nouveau recteur les analyses et les revendications des établissements mobilisés.
Une audience a été demandée de telle sorte que les représentants des personnels, des parents et des élus soient entendus.

Nous appelons à la réussite de cette journée d’action, qui s’inscrit dans le plan d’actions de la FSU en vue de la grève nationale de l’éducation du mardi 3 février 2015.

COMPTE-RENDU de la journée :

Avec un rassemblement de trois cent personnes, personnels, parents, élus, devant le Rectorat, réunis à l’appel de la FSU et de la FCPE, la question a été beaucoup débattue. L’attitude du rectorat par rapport aux manifestants et aux élus a été une nouvelle fois inadmissible puisqu’il a fallu attendre 3 heures pour qu’une délégation soit reçue, les élus et els délégations alpines étant déjà réparties.

Nous sommes revenus sur l’insuffisance du contingent académique, le problème des réseaux ruraux et péri-urbaines, des écoles isolés. Nous avons demandé que la question de l’intégration des 20 lycées ZEP de l’académie soit traitée dans les meilleurs délais, et que cela se solde par un maintien dans les classements pour tous. Nous avons cité les cas des collèges de Bollène, du Collège Diderot de Sorgue, des collège Chateau Forbin et Anatole France de Marseille. Le recteur s’est engagé à transmettre au Ministère nos objections et demandes. L’administration a renouvelé l’engagement d’un maintien des moyens sans limite dans le temps pour les établissements qui sortiraient de l’éducation prioritaire, en plus de l’engagement de maintien des primes pendant trois ans. Nous devons être vigilants pour vérifier que cela se traduit bien dans les faits, en particulier par le travail en CA.

Compte-rendu complet du CTA : lire ici

A lire également :

Rentrée 2015 : non à l’augmentation des effectifs Lire ici

Relance des REP et REP + : pour Aix-Marseille, le compte n’y est pas ! Lire ici

REp et REP + : La carte dévoilée ! Lire ici

Mardi 17 décembre : Pour l’éducation prioritaire Lire ici