4 juillet 2013

Catégories

Moins de surveillants dans 24 établissements scolaires publics du Vaucluse à la rentrée 2013 : la priorité est-elle toujours à l’éducation ?

Moins de surveillants dans 24 établissements scolaires publics
du Vaucluse à la rentrée 2013 : la priorité est-elle toujours à
l’éducation ?

Pour cause "d’austérité" budgétaire, le Ministre de l’Éducation Nationale a demandé
au Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale de Vaucluse de
supprimer 16 emplois d’assistants d’éducation dans le département à la prochaine
rentrée.

4 Lycées, 9 Lycées Professionnels et 11 collèges sont ciblés. Parmi ceux-ci, pas
moins de 5 relèvent de l’Éducation dite pourtant « Prioritaire » : P. Gauthier
(Cavaillon), A. Daudet, F. Raspail (Carpentras), J. Roumanille, A. Mathieu
(Avignon).

Les 3 établissements qui paient le plus lourd tribut sont les collèges F.
Mistral et J. Vernet (Avignon) et le LP A. Dumas (Cavaillon). Les cités scolaires
Mistral (Avignon) et JH Fabre (Carpentras) rendraient aussi des moyens malgré
leurs besoins spécifiques de contrôle différencié des entrées/sorties selon que les
élèves sont lycéens ou collégiens.

Pour la FSU et l’Unsa - Education , ces décisions, en totale contraction avec la
circulaire de rentrée 2013 qui note « qu’un climat scolaire serein est indispensable
au bon déroulement des apprentissages et au bien être des élèves » sont
incompréhensibles et inacceptables.

L’annonce quasi simultanée de la création de contrats aidés précaires dédiés au
second degré ne fait pas illusion : ils ne remplaceront pas des personnels étudiants
stabilisés dans leur emploi et donc efficaces dans leurs missions.
La FSU et l’Unsa - Education appellent les personnels et les parents d’élèves à se
mobiliser pour le maintien de l’ensemble des postes d’Assistants d’éducation et à
signer les pétitions nationales sur le sujet.