7 avril 2017

Nos catégories

Hors-classe des agrégés 2017 : avant la CAPA du 3 mai 2017

Hors-classe des agrégés 2017 : avant la CAPA du 3 mai 2017

Hors classe des agrégés 2017 :
Reconnaître l’expérience et la valeur de tant de nos collègues !

La CAPA établissant le tableau académique de promotion des agrégés à la hors classe 2017 se tiendra le 3 mai prochain et la CAPN prononcera ces promotions le 29 juin. Ce sera la dernière année avant la revalorisation des carrières négociée dans le cadre du protocole PPCR (Parcours Professionnel Carrières et Rémunérations), signé par la FSU, et l’ouverture de la classe exceptionnelle au 1er septembre 2017.

Cet accord, qui permet entre autres d’ouvrir plus largement l’accès à la hors-classe et de proposer un débouché de carrière pour ceux qui ont fini la hors-classe, appelé classe exceptionnelle, était urgent : le système actuel est trop malthusien pour reconnaître l’expérience et l’implication professionnelle dont témoignent de très nombreux collègues. Il faut en effet avoir conscience qu’alors que seulement 82 collègues de l’académie ont été promus à la hors-classe au 1er septembre 2016 (lire le bilan ici), que l’on escompte un nombre de promotions au 1er septembre 2017 du même ordre, 96% des 472 collègues qui sont au 11° ou 10° échelon ont des avis Favorable ou Très favorable, 36 % ont deux avis Très Favorable, et seulement 17 % seront promus ! Le mérite est bien plus répandu que ce que notre employeur accepte de reconnaître !

L’enjeu pour les représentants du personnel du SNES-FSU est donc d’organiser la promotion de telle sorte qu’aucun de ces collègues ne subisse un retard financièrement préjudiciable : Au SNES-FSU, nous ne pouvons accepter qu’un collègue qui n’a pas démérité soit privé de l’accès à la hors-classe ! Nous essayons de faire en sorte que la majeure partie puisse parvenir à l’indice terminal de la hors-classe avant de partir à la retraite. C’est d’ailleurs notre action qui a permis de faire passer la proportion de hors-classe dans le corps de 15 % en 2006 à 35 % aujourd’hui. C’est notre action qui a permis de faire qu’actuellement 80 % des collègues partent en retraite en étant à la hors-classe, la moitié avec le bénéfice de l’indice terminal de la hors-classe. Avec la revalorisation PPCR, notre objectif est que cela devienne la norme demain pour les générations qui montent.

Nous intervenons donc dans les instances paritaires pour que, sauf démérite avéré, les collègues les plus expérimentés aient un barème optimisé en vue de la CAPN. En cette année pré-PPCR, alors que les notes des collègues sont désormais gelées, nous interviendrons plus que jamais pour que tous les éléments du barème (voir le détail ici) et de la carrière soient pris en compte.
Nous avons déjà dénoncé les pratiques de certaines inspections qui ont mis massivement un avis très favorable aux collègues les moins avancés dans la carrière, alors que ces collègues jeunes et aux carrières incomplètes n’ont aucune chance d’être promus en CAPN, et seront même absents du tableau l’année prochaine ! C’est par exemple le cas en SVT où 56 % des avis Très Favorable sont allés à des collègues du 7e au 9e échelon — 52 % en Histoire et Géographie, 46 % en Anglais.
De même nous demanderons que les collègues avec des gros retards d’inspection ne soient pas lésés par une note faible qui ne reflète pas leur implication réelle.

Grâce à notre action, plus de 75 % des collègues qui ont fini la classe normale (11° échelon) seront promus cette année, et près d’un quart des collègues au dixième échelon. Par contre, le nombre de promotions ne permet pas de promouvoir des collègues qui sont encore aux échelons 7, 8 et 9.

Enfin, nous interrogerons enfin l’administration sur un certain nombre de dossiers : erreurs de barèmes, baisses d’avis non circonstanciés, collègues évalués en avis Réservé, inspections très anciennes, points de carrière, etc…

Les élus du SNES, majoritaires dans les CAPA et la CAPN des agrégés, par la défense individuelle et collective des collègues, ont permis que la plupart des collègues de notre académie ayant une carrière complète dans la classe normale soient promus.

Pour le SNES, tous les collègues doivent accéder à la hors classe. Les avancées de l’accord PPCR vont dans ce sens. Le SNES, qui a mené depuis longtemps la bataille de la revalorisation, entend consolider les acquis obtenus pour faire face à toute velléité de les remettre en cause quel que soit le gouvernement mais aussi les faire fructifier pour aller plus loin.

Avec le SNES-FSU, toute la profession s’engage pour restaurer l’attractivité de nos métiers et conquérir des gains supplémentaires pour nos salaires, nos carrières et nos retraites !
Pour des gains collectifs, pour la défense de votre carrière, renforcez le SNES, rejoignez le SNES-FSUcliquer ici.

Pour nous envoyer votre fiche de suivi syndical : cliquer ici

Les élus SNES-FSU à la CAPA des agrégés