Après le 26 janvier : poursuivre !

samedi 30 janvier 2016
par  Tramoni laurent
popularité : 2%

La mobilisation s’est amplifiée avec un taux de grévistes en collèges de 62 % (52% le 19 mai 2015), de 34 % (31% selon le rectorat). Mais la ministre n’a pas pu répondre aux personnels qui étaient mobilisés : elle était à Berlin ! L’intersyndicale annonce sa détermination à poursuivre jusqu’à l’abrogation de la réforme, et appelle à se réunir dans chaque établissement pour décider collectivement des formes de prolongation.

La hauteur de la mobilisation du 26 janvier, lors d’une journée qui a vu plus d’un enseignant sur deux en collège faire grève et des manifestations fournies et dynamiques un peu partout, a démontré que le conflit engagé depuis plus de 8 mois contre la réforme du collège 2016 ne faiblissait pas.

L’absence d’expression de la Ministre de l’Éducation vis à vis des demandes de la profession et, à l’inverse, ses fréquentes apparitions dans les média ont accentué l’irritation de la profession.

Sa dernière prestation sur les bilangues a suscité de nombreux commentaires et les média ont fait état d’une opinion plutôt favorable à la mobilisation contre la réforme et du discrédit de la Ministre.

L’organisation des cortèges à Paris comme dans les régions a permis une visibilité de l’intersyndicale du second degré et la couverture médiatique ne s’est pas uniquement focalisée sur les revendications des fonctionnaires .

L’engagement de tous mardi a permis de frapper fort ; le silence des autorités semble traduire leur embarras devant la situation de blocage qu’ils ont créée.

Il nous faut continuer le travail de résistance engagé dans les formations, intervenir en lien avec les parents d’élèves lors de la discussion sur les DGH en refusant toute anticipation, en résistant aux pressions pour contraindre à des choix d’EPI ou d’AP, organiser des réunions publiques.

Un appel solennel au Président de la République est lancé par l’Intersyndicale pour qu’il prenne la mesure du mécontentement, des tensions dans les établissements et prenne ses responsabilités.

Parallèlement le SNES-FSU entend ne pas laisser retomber la pression et propose à la profession de débattre de nouveaux rendez vous nationaux (journée de manifestation avec les parents un samedi, nouvelle grève éventuellement reconduite...).
Il proposera à l’intersyndicale d’en discuter avec la ferme conviction que le combat doit se poursuivre.

Le communiqué de presse de l’intersyndicale

Echos de l’action GrainS de sable : cliquer ici

Après la réussite du mardi 26 janvier : Poursuivre !cliquer ici

Le point sur la rentrée 2016 dans l’académie : cliquer ici

Appel de l’intersyndicale académique au rassemblement DGH devant le Rectorat mercredi 9 mars 2016 à 14 h Cliquer ici


Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois