28 août 2017

Editorial

Une rentrée scolaire 2017 marquée par les attaques contre les fonctionnaires et leur pouvoir d’achat

Une rentrée scolaire 2017 marquée par les attaques contre les fonctionnaires (...)

Dernière minute :
Appel unanime des fédérations de fonctionnaires pour la défense du pouvoir d’achat des fonctionnaires :
Tous en GREVE MARDI 10 OCTOBRE 2017
FSU, CGT, FO, CFDT, UNSA, Solidaires, CFE CGC, CFTC, FA FP

La rentrée scolaire approche, et cette année encore, elle apporte son lot d’annonces et de nouveautés.

Si l’on peut se réjouir que nos actions passées aient amené le nouveau ministre de l’Education Nationale à revenir sur les dispositions les plus critiquées de la réforme du collège, nous sommes inquiets de voir que les ajustements réalisés accroissent encore l’autonomie des équipes de direction des établissements, dont on nous dit qu’elles seront demain appelées à « recruter les professeurs  » (lire l’interview du Ministre dans L’Obs : cliquer ici). La réforme annoncée du baccalauréat, et donc du lycée, dont les contours restent obscurs, risque de se solder par un accroissement du contrôle en cours de formation, chronophage et inégalitaire, et par une réduction de l’offre de formation (article du Monde en juillet : lire ici). Comme les universités, les lycées peinent à accueillir tous les élèves et les taux d’encadrement se dégradent. Si l’accompagnement des élèves en situation de handicap devrait être maintenu dans un premier temps, la réduction du nombre d’emplois aidés va dégrader le fonctionnement des établissements (lire le café pédagogique ici).

Plus encore, ce sont les choix budgétaires qui inquiètent, tant les fonctionnaires et les retraités sont mis à l’index : annonce de 120 000 nouvelles suppressions de poste dans les trois fonctions publiques, rétablissement en 2018 du jour de carence (retrait de salaire pour service non-fait en cas de maladie :lire ici), augmentation de la CSG sans gain de pouvoir d’achat, voire sans compensation comme pour les retraités, possible report de certains éléments de la revalorisation des carrières dite PPCR … A cela s’ajoute la diminution des APL et une réforme fiscale dont la moitié des baisses d’impôts est destinée aux 10 % des foyers les plus aisés, et une nouvelle dégradation des droits des salariés du privé dans le cadre de la Loi Travail XXL, ce qui laisse présager demain des reculs comparables dans le statut des fonctionnaires.

L’année scolaire 2017/2018 est en outre une année importante pour nos carrières car elle verra la mise en place des nouvelles modalités d’évaluation des professeurs, CPE, COPSy, par les personnels de direction et d’inspection (lire ici). Elle verra aussi la mise en place des nouvelles carrières des professeurs, des CPE, et la mise en place du nouveau corps des Psychologues de l’EN.

Ainsi, dès le 1er septembre 2017, nous allons tous être reclassés dans un nouvel échelon, avec un nouvel indice de rémunération, une nouvelle ancienneté dans l’échelon et de nouvelles dates de promouvabilité à l’échelon supérieur (le simulateur en ligne : cliquer ici). Au cours du premier trimestre, la profession va découvrir les nouvelles modalités de candidature et de promotion à la classe exceptionnelle, nouveau grade de fin de carrière après la hors-classe. Au cours du deuxième trimestre, elle va découvrir les nouvelles modalités d’accès à la hors-classe (lire ici).

Dans le prolongement de son action pendant les négociations sur les nouvelles carrières et la nouvelle évaluation, le SNES-FSU fera le maximum pour accompagner les syndiqués dans la découverte de ces nouvelles procédures, pour les informer et les guider dans les nouvelles démarches, comme la candidature à la classe exceptionnelle, pour vérifier que leur dossier personnel est correctement traité, pour corriger les erreurs le cas échéant et pour que chacun tire le maximum du nouveau cadre de gestion.

Autant de raisons de nous syndiquer au SNES-FSU et de convaincre autour de nous de nouveaux collègues de nous rejoindre.

En choisissant d’adhérer sans délai et en choisissant le paiement en dix fois par prélèvement automatique, vous pouvez étaler le coût de la cotisation sur l’ensemble de l’année scolaire 2017/2018. En choisissant la reconduction automatique d’une année sur l’autre, vous éviterez les oublis et les relances, tout en simplifiant grandement le travail des militants.

Nous vous incitons à donc à vous syndiquer directement sur le site en cliquant ici.

Rappelons que les deux tiers (66%) de la cotisation syndicale sont remboursés sous forme d’un crédit d’impôt sur le revenu, ce qui réduit significativement le coût de l’adhésion, surtout lorsqu’on renouvelle chaque année son adhésion.

Le SNES-FSU n’existe que grâce aux cotisations de ses syndiqués.

Bonne rentrée scolaire 2017.

Les rendez-vous du mardi 12 septembre 2017 dans l’académie :cliquer ici

Lycée et baccalauréat : dans l’oeil du cyclone : cliquer ici

La rentrée en collège : les ajustements cliquer ici