22 septembre 2020

Nos services, nos statuts

Postes adaptés, aménagements de poste rentrée 2021

La campagne de demandes d’aménagement de poste, allègement horaire, affectation sur poste adapté est ouverte jusqu’au 11 décembre 2020.

On distingue l’aménagement du poste de travail et l’affectation sur poste adapté :

  • L’aménagement de poste  :
    • sans allègement de service :
      • octroi d’une salle, éventuellement dotée de matériel spécifique
      • adaptation des horaires journaliers
      • réduction du temps d’enseignement, au maximum pour un tiers, pour effectuer des activités pédagogiques autres que la prise en charge ordinaire des classes (par exemple soutien en petit groupe).
      • accompagnement par une assistance humaine (avs) pour les personnels reconnus handicapés.
    • avec un allègement de service, au maximum d’un tiers de l’obligation de service, avec maintien de l’intégralité du traitement.
  • L’affectation sur poste adapté doit permettre le retour progressif à l’activité initiale ou la reconversion voire le reclassement.
    • PACD (poste adapté de courte durée) : un an, renouvelable 2 fois
    • PALD (poste adapté de longue durée) : 4 ans, renouvelable sans limite.

Le poste adapté peut être assorti d’un allègement de service.

Plusieurs demandes peuvent être faites conjointement pour obtenir la réponse la mieux adaptée. Dans tous les cas, il faut constituer un dossier administratif et un dossier médical, que ce soit pour une première demande ou pour un renouvellement. La décision est prise sur avis du médecin de prévention : il est vivement conseillé de prendre contact au plus tôt avec le service de médecine de prévention, en amont de la demande.

Les perspectives de reclassement sont quasi inexistantes et l’affectation au CNED très problématique. Les compétences numériques désormais requises pour l’enseignement à distance privent de nombreux personnels de cette possibilité d’exercer différemment leur métier. Pour permettre à tous les personnels de continuer à exercer leurs missions, le SNES-FSU revendique une meilleure adéquation entre le nombre d’équivalents temps plein consacrés aux dispositifs d’accompagnement et les besoins véritables de la profession.

Pour constituer le dossier, il faut se reporter au bulletin académique n°863
https://bulacad.ac-aix-marseille.fr...

Le point de vue du SNES-FSU

De nombreux collègues confrontés à de graves problèmes de santé ont besoin de dispositifs d’accompagnement. Le recul de l’âge de la retraite ne fait qu’aggraver les conditions d’exercice et fragilise les personnels en fin de carrière.
Si le SNES se félicite de l’existence de ces dispositifs, on constate qu’ils sont loin de répondre aux besoins.
L’attribution des aménagements, allègements, adaptation se fait dans une enveloppe contrainte qui ne permet pas de suivre les préconisations des médecins de prévention. Depuis la mise en place de la loi de Transformation publique du 6 août 2019, les décisions sont arrêtées par les services rectoraux, sur avis du médecin de prévention, sans consultation des commissions paritaires. L’absence de groupes de travail paritaires rend opaque l’attribution des aménagements ; l’an dernier, de nombreux collègues n’ont reçu aucune réponse à leur demande, ou de façon très tardive après intervention du SNES-FSU.

N’hésitez pas à contacter le SNES-FSU pour vous aider dans vos démarches et suivre votre dossier. Sur cette question comme sur d’autres , il est urgent de rétablir un travail paritaire, garant de la transparence et de l’égalité de traitement.

Adhérez au SNES-FSU Aix-Marseille : l’adhésion en ligne, c’est ici