8 juillet 2019

Notre santé au travail

CHSCT Académique : Compte Rendu du 05 juillet 2019

Les Comités Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail, mis en place en 2012, sont désormais des instances qui comptent dans le paysage syndical.
Ils ont pour missions, notamment, de conduire des visites et des enquêtes, d’observer l’activité pour identifier les risques professionnels, les évaluer et faire des propositions d’amélioration. Les CHSCT cherchent à limiter les risques pour la santé liés aux locaux, à l’environnement de travail, mais aussi ceux liés à l’organisation du travail, aux relations (avec les usagers, les collègues, la hiérarchie), ce qu’on appelle aujourd’hui les risques psychosociaux. Ils participent donc à la mise en œuvre d’une politique de santé au travail. Ils sont aujourd’hui menacés de disparition par la loi dite de « transformation de la Fonction Publique ».
Vos représentants FSU sont pleinement investis dans le travail de cette instance et pèsent pour améliorer vos conditions de travail.

En déclaration liminaire, nous avons évoqué la disparition des CHSCT, l’avenir des PsyEN, la canicule…

declaration_fsu_05_07_19

Lors de la séance du 05 juillet, les propositions issues des groupes de travail « Entrée dans le Métier » et « Conditions de Travail des adjoints gestionnaires » ont été votées.

propositions_gt_chsctA_2019 - adjoints_gestionnaires
propositions_chscta_juillet_2019 Entree metier

En effet, après deux années de travail sur les conditions d’entrée dans le métier des enseignants stagiaires, le CHSCT Académique a conduit, en 2018-2019, une enquête portant sur les néo-titulaires. Un questionnaire a été adressé à tous ces personnels de l’académie. Les réponses, ainsi que les échanges conduits en entretiens individuels avec des enseignants volontaires, ont permis d’élaborer les pistes de prévention suivantes.
Autre étude d’envergure cette année, tous les adjoints-gestionnaires et agents comptables de l’académie ont été destinataires d’un questionnaire. Le taux de retour en a été de 72 %. Les réponses, ainsi que les échanges conduits en groupe de travail élargi, ont permis d’élaborer les pistes de prévention suivantes.

Les représentants de la FSU ont présenté les pistes de travail qu’ils souhaitaient voir se mettre en place jusqu’en 2022 :

  • protocole de gestion de crise suicidaire
  • poursuite du travail sur les accidents de trajet
  • réforme du lycée et du bac : étudier notamment l’impact du contrôle continu sur l’organisation du travail et les relations au travail
  • prévention et résolution des conflits entre pairs
  • les CPE
  • les fins de carrière
  • les personnels médico-sociaux

Comme à chaque séance, nous sommes intervenus sur le suivi des avis précédemment votés et sur les situations d’établissement les plus problématiques.

Défendre les CHSCT, c’est défendre la parole des personnels sur leur métier, c’est porter une politique de santé au travail.

Vos élu-e-s FSU,
Séverine Vernet, SNES
Stéphane Jouve, SNEP
Béatrice Escande, SNUipp
Aurélia Dessalles, SNES
Thomas Francou, SNASUB
Caroline Chevé, SNES