17 novembre 2020

Notre santé au travail

Compte rendu du CHSCTD13 du 13 novembre 2020

Compte tenu de la crise sanitaire qui s’aggrave et les difficultés que les établissements scolaires éprouvent pour mettre en place le protocole sanitaire. Les représentants FSU ont déposé une alerte sanitaire pour obliger l’Administration à répondre aux interrogations des personnels.
Article sur l’alerte sanitaire



Compte rendu du CHSCT du 13 novembre



Ce CHSCT s’est tenu en visio-conférence. Malheureusement il y eu de nombreux problèmes techniques (déconnexions intempestives, écho dans le son) qui ont entaché la qualité des débats.

Sur la crise sanitaire
Chiffres donnés par la DSDEN.
Depuis le 8 septembre :

  • 4343 « situations covid » dont 940 depuis le 2 novembre avec une accélération depuis le 9 novembre.
  • Cas positifs : 226 personnels et 693 élèves
  • Évictions : 326 personnels et 1651 élèves
  • ASA : 130 personnels
  • La DSDEN reconnaît que les chiffres nationaux donnés par l’ARS sont plus proches de la réalité que ceux donnés par l’Éducation nationale.
  • Pour l’ARS la contamination des adultes dans l’EN est essentiellement due aux moments où les personnels ne portent pas le masque (cantine, salle des profs...).
  • En cas de cas avérés chez les élèves, une analyse fine est faite (ARS, cellule COVID). Ce qui pour une situation identique peut donner des réponses différentes. L’administration reconnaît que cela peut nourrir la suspicion des personnels mais le traitement qui est fait de la situation est de bonne foi. C’est pourquoi nous avons demandé qu’une communication claire et précise soit faite aux personnels dans les établissements.

Sur le traitement des fiches DGI
De nombreux personnels ont fait remontés des fiches DGI avec droit de retrait. Celles-ci sont traitées par les DSASEN Adjoints en charge de l’établissement, ce qui peut expliquer que certains établissements n’aient toujours pas reçu la réponse écrite à leur demande.
La FSU a fait remonter tous les cas d’établissements dont elle a eu connaissance.
Nous avons défendu le fait qu’en cas de non reconnaissance de la part de la DSDEN du droit de retrait, la saisie sur salaire ne puisse s’appliquer que sur les jours qui ont suivi la réception de ce refus.

Sur les personnels vivant avec une personne vulnérable
Pour les personnels qui vivent au contact d’une personne vulnérable si cette personne est un enfant, alors le cas est remonté vers la DRRH du rectorat pour être étudié.

Avis présentés par la FSU
Nous avons présenté 7 avis qui ont tous été adoptés. L’administration a 2 mois maximum pour nous répondre.


Déclaration liminaire-CSHCTD13 13/11/20
Avis FSU