12 janvier 2020

Notre vie syndicale

vendredi 24 janvier : démontrer qu’au-delà de l’âge pivot, c’est la grève pour le retrait de la réforme

vendredi 24 janvier : démontrer qu'au-delà de l'âge pivot, c'est (...)

Manifestations du jeudi 16 janvier :
A Marseille (10h30 - Vieux-Port, bas de la Canebière)
A Avignon (17 h 00 - Gare Centre)
A Digne (10 h 30 - Place du Gl de Gaulle)
A Arles (10h30 - kiosque à musique)
A Laragne (10 h 30 - Marché de Laragne)
A Briançon (10h - devant le Lycée)

Dernière minute : après la rencontre avec JM Blanquer du lundi 13 janvier 2020 : cliquer ici

Conformément aux trois appels nationaux des intersyndicales interprofessionnelle, fonction publique et éducation (voir ici), le SNES-FSU Aix-Marseille appelle à la grève jeudi 16 janvier 2020, qui doit marquer un nouveau rebond de mobilisation, par la grève et la participation aux manifestations (à Marseille : 10 h 30, Vieux-port, bas de la Canebière). Il soutient la reconduction des grèves et des actions. Sans présager d’autres dates d’actions qui pourront être annoncées d’ici là, il appelle à une occupation de la Place Lucien Paye mercredi 22 janvier, avec un barbecue géant suivi d’une kermesse syndicale, à l’occasion du Comité Technique Académique (CTA) présidé par le recteur.

Edouard Philippe a donc finalement annoncé le retrait (provisoire) de l’âge pivot. Cet épisode était prévu et scénarisé depuis le mercredi 11 décembre. Il permet à peu de frais au gouvernement de se présenter comme ouvert au dialogue et au compromis, avec l’onction de la CFDT. Mais, il faut rappeler que l’âge pivot n’était pas dans le projet de réforme au moment de la grande grève du jeudi 5 décembre 2019 qui a réuni 75 % de grévistes : le reste de la réforme est également inacceptable, en particulier du fait de l’abandon du code des pensions, celui-là même qui organise le calcul de notre retraite sur les 6 derniers mois. Le retrait n’est que provisoire, et l’âge pivot peut réapparaître avant la fin du débat parlementaire dans le cas probable où les partenaires sociaux ne proposeraient pas eux-mêmes dans le cadre de la conférence de financement d’autres pistes d’économie (la hausse des cotisations patronales étant exclue par le gouvernement et le MEDEF à ce stade du rapport de force). En outre, le projet de texte de loi comporte toujours un deuxième âge pivot, appelé « âge d’équilibre » dont la fonction est également de reporter l’âge effectif de départ en retraite au fil du temps afin d’équilibrer financièrement le système. Le problème reste entier, et par exemple les pensions des professeurs, CPE, PSY EN ... chutent toujours de 30 % avec cette réforme. La pseudo-revalorisation Blanquer, inscrite en effet dans le projet de loi de réforme des retraites, n’est pas au moment où nous écrivons de nature à compenser ces pertes. Nous restons « Tous perdants » avec ce projet de réforme. La lutte doit continuer et s’amplifier !

Concrètement, le SNES-FSU Aix-Marseille appelle à réunir des assemblées générales, dans les établissements, services et localités, et à amplifier les mobilisations contre la réforme des retraites, la casse du statut de la fonction publique et du code des pensions, le projet de créer un sous-statut pour les jeunes, plus précaire et plus flexible, plus lourd en tâches et temps de travail. Il appelle à se mobiliser également pour un système de retraites solidaires amélioré, pour des augmentations de salaires immédiates et sans contrepartie, pour des créations d’emplois à la hauteur des besoins, pour le rétablissement des droits et garanties des fonctionnaires et des usagers supprimés par la loi du 6 août 2019.

Le SNES-FSU Aix-Marseille appelle en lycée à ne prendre part sous aucune forme à l’organisation des E3C (voir ici) : ni signature de la Charte de déontologie, ni choix des sujets, ni organisation des épreuves, ni convocation des candidats, ni surveillance, ni correction, si nécessaire en ayant recours à la grève en réponse aux diverses convocations. Un préavis de grève est déposé jusqu’aux vacances de février pour permettre cela.

A Marseille, le jeudi 16 janvier, le rendez-vous pour l’éducation dans la manifestation unitaire est fixé à 10 h 30 sur le Vieux-Port en bas de la Canebière. Nous appelons à participer au meeting et à la soirée festive organisée par l’intersyndicale interprofessionnelle sur le Port autonome de la Joliette, Porte 2C, samedi 18 janvier à partir de 16 h .

Sans présager d’autres dates d’action qui pourront être annoncées d’ici là, le SNES-FSU Aix-Marseille appelle à se réunir devant le rectorat à Aix-en-Provence le mercredi 22 janvier 2020, date où le Recteur réunit le Comité Technique Académique, pour occuper la Place Lucien Paye, organiser un barbecue géant et une kermesse syndicale et festive.

Pour le retrait du projet de réforme systémique de retraites par points, pour l’abrogation de la loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 et du décret qui supprime le paritarisme, pour des augmentations de salaire immédiates et sans contrepartie, la mobilisation est reconduite, amplifiée et renforcée.

Communiqués intersyndicaux nationaux interprofessionnel et Fonction Publique du vendredi 10 janvier 2020 : cliquer ici

Signez la pétition contre la réforme des retraites : cliquer ici

Retraites : gagner la bataille de l’opinion : cliquer ici

Le plan national d’action du SNES-FSU : cliquer ici

Retraites : non au marché de dupes ! Cliquer ici

Journal académique spécial « Mouvement sur les retraites » : cliquer ici

Les vidéos sur la question : voir notre chaîne Youtube en cliquant ici

Communiqué unitaire fonction publique
Communiqué inter-pro







Adhérer au SNES-FSU, syndicat majoritaire des collèges et des lycées. Pourquoi s’en priver ? C’est par ici