18 septembre 2018

Nos carrières

Premier bilan des rendez-vous de carrière de l’année 2017-2018

Premier bilan des rendez-vous de carrière de l'année 2017-2018

Les avis rectoraux issus des rendez-vous de carrière de l’année précédente sont en cours d’attribution, ils sont communiqués aux intéressés au plus tard le 16 septembre 2018. Ils se basent sur les compte-rendus des rendez-vous de carrière émanant des inspecteurs et des personnels de direction (grille de compétences et appréciations littérales) et, le cas échéant, sur les observations en retour formulées par les intéressés.
Quand les intéressés ont pris connaissance de la proposition d’avis s’ouvre si nécessaire la procédure de contestation, par courrier au Recteur (ou à la DGRH B 2-3 72 rue Regnault, 75013 Paris, ministérielle pour les agrégés), avec copie au SNES-FSU (voir article ici).

1. Une profession très impliquée et très féminisée

Tout d’abord, on constate que le travail d’une large majorité de collègues (plus de 70%) est considéré comme Très Satisfaisant ou Excellent, ce qui est une juste reconnaissance de l’engagement que nous fournissons au quotidien.
On observe également que les avis Recteur Excellent ont été contingentés pour correspondre aux 30% des personnels devant bénéficier d’une accélération pour les deux premiers rendez-vous de carrière et aux 10% pour le troisième rendez-vous de carrière qui correspond à l’avis Excellent pour le passage à la Hors Classe. Cependant, si les avis Recteur sont contingentés, ce n’est pas le cas de l’évaluation des items de la grille dont nous faisons l’analyse détaillée plus bas.

Parallèlement, les nouvelles règles sur l’égalité hommes/femmes concernant la promotion des personnels imposent à l’administration de respecter la proportion hommes/femmes du contingent dans l’attribution des avis Excellent qui détermine l’accélération d’échelon. Cette règle est parfaitement respectée : il y a environ 70% de femmes pour 30% d’hommes qui ont été concernés par le rendez-vous de carrière l’année dernière et une proportion équivalente d’avis Excellent Recteur.

Enfin, les femmes sont proportionnellement plus nombreuses à avoir un compte-rendu de rendez-vous de carrière non renseigné : plus de 80% des rendez-vous de carrière non renseignés concernent les femmes. Ce taux atteint 89% pour le premier rendez-vous de carrière, ce qui confirme ce que le SNES-FSU avait défendu lors des rencontres ministérielles sur la mise en place des nouvelles carrières : le rendez-vous de carrière du sixième échelon, non compensable, risque de porter préjudice aux femmes car il se situe à une période propice aux congés maternités.

Le SNES-FSU avait plaidé pour un premier rendez-vous de carrière plus en amont. Il continue par ailleurs à revendiquer une solution pour les collègues placés en congé parental, en congé maladie, en congé formation ou en congé maternité et qui, n’ayant pas pu être évalués, seront tout de même examinés (selon quels critères ?) en même temps que leurs collègues pour l’avancement et la promotion. Si vous êtes dans ce cas, prenez contact avec le SNES-FSU pour fournir aux élus du personnel les éléments permettant de plaider en votre faveur pour l’attribution de l’avis dans le cadre de la commission paritaire.

Nous sommes loin toutefois des dysfonctionnements de l’ancien système d’évaluation qui générait d’importantes disparités du fait des rythmes aléatoires d’inspection, de l’opacité des critères d’évaluation, des inégalités disciplinaires.

2. Les éléments de l’évaluation qui créent le départage des collègues : l’évaluation comme outil de prescription ?

Si les avis Recteur Excellent correspondent au contingentement des promotions, cela n’est pas le cas de l’évaluation des items par les IPR et les personnels de direction. Il ressort de l’analyse des grilles de compétences un portrait très positif de nos professions puisque inspecteurs et surtout personnels de direction évaluent favorablement l’activité des professeurs, CPE, PSY EN. C’est une reconnaissance appréciable de l’implication professionnelle, de la compétence, de la qualification et de l’engagement des fonctionnaires.

Ainsi, on observe que les personnels de direction ont systématiquement dépassé les 30% d’excellent sur leurs trois items spécifiques, ce taux dépassant même les 40% pour les deuxième et troisième rendez-vous de carrière.
En revanche, on observe que certains Item spécifiques aux IPR sont bien plus discriminants et sont ceux qui font le tri entre les collègues pour l’attribution de l’avis Recteur :

L’item "maîtrise des savoirs didactiques et disciplinaires" n’atteint pas les 30% d’Excellent pour le deuxième Rendez-vous de carrière et il est juste à 30% pour le premier rendez-vous. On remarque par ailleurs, que les collègues en collège sont moins bien évalués sur cette compétence, que les collègues en lycée (jusqu’à 4 points d’écart dans le % d’avis Excellent attribués), comme s’il y avait une confusion entre le contenu du cours observé et le niveau de maîtrise disciplinaire des collègues...

L’item "évaluer les progrès et les acquisitions des élèves" est sans doute la compétence qui est la plus discriminante entre les collègues, notamment sur le premier rendez-vous de carrière où le taux d’Excellent atteint à peine les 21%. Là encore, mais à l’inverse du premier item, les collègues en collège sont bien mieux évalués que les collègues en lycée (jusqu’à 6 points d’écart dans le nombre de Excellent attribués), comme si on reprochait aux collègues en lycée leur résistance aux pratiques d’évaluation en vogue, promues notamment en collège au moment de la réforme Collège2016 ... Il semblerait donc qu’il y ait là une instrumentalisation du rendez-vous de carrière et de l’évaluation pour prescrire l’évaluation par compétences, alors même que les modalités d’évaluation restent du domaine de la liberté pédagogique et que cette question de l’évaluation des élèves est aujourd’hui un sujet en débat dans la profession. C’est un point sur lequel vos élus du SNES-FSU insisteront fortement lors de la CAPA de contestation des avis.

L’item concernant la mise en œuvre d’apprentissages "prenant en compte la diversité des élèves" est également l’une des compétences discriminantes et ce, particulièrement pour les premier rendez-vous de carrière.

Il est d’ailleurs à noter que plus on avance dans les rendez-vous de carrière, plus les collègues sont bien évalués : les critères étant les mêmes, il semble que les évaluateurs aient eu les mêmes attendus pour tous les collègues en rendez-vous de carrière sans tenir compte des différents degrés d’expérience professionnelle.

Concernant les items communs aux IPR et Chefs d’établissements, la compétence la plus sévèrement évaluée est l’engagement "dans une démarche individuelle de développement professionnelle". Les attendus correspondant à cette compétence pouvant être très variés, il est regrettable qu’ils n’aient pas été explicités.
D’ailleurs, c’est parce que cette compétence est liée à la notion nouvelle d’accompagnement , mission de l’inspection découplée de celle d’évaluation, que le SNES-FSU en avait demandé le retrait de la grille de compétences.

3. Des inégalités disciplinaires qui perdurent
Des déséquilibres entre les disciplines persistent, bien qu’amoindris par rapport à l’ancien système.
On constate en effet que les IPR de certaines disciplines ont été plus sévères dans leur évaluation, attribuant les avis Excellent moins facilement que dans d’autres disciplines.

Les élus du SNES-FSU ont attiré l’attention de l’administration sur ces déséquilibres et ont demandé une plus grande équité de traitement, notamment dans l’attribution des avis Recteur. Ainsi par exemple, pour le troisième rendez-vous de carrière, à volume de candidats comparables, certaines disciplines n’ont aucun Excellent Recteur quand d’autres en obtiennent pour près de 20% de leurs candidats. Sur le 3e rendez-vous de carrière, où l’attribution des avis Très satisfaisant est également contingenté à 45% et joue un rôle important pour le passage à la hors classe, les élus du SNES-FSU ont également invité l’administration à rééquilibrer les avis Recteur émis à proportion du quota pour chaque discipline.

4. Le SNES-FSU à vos côtés

Lors du dernier groupe de travail, nous avons interrogé l’administration sur les modalités d’attribution des avis Recteur : nous avons demandé comment seraient prises en compte l’évaluation de la grille de compétences d’une part et les appréciations littérales d’autre part. Nous tenons à souligner que l’administration rectorale a assuré une transparence totale du processus d’évaluation, évolution importante par rapport au système antérieur, particulièrement opaque.

L’administration nous a dit avoir pris en compte la validation des compétences en comptant par exemple le nombre d’items évalués « excellent » et, dans un second temps utilisé les appréciations pour créer un départage des collègues.
Or nous avons constaté que la mention du mot «  excellent  » dans les appréciations littérales déclenchait quasi automatiquement un avis Excellent recteur. Autrement dit, il peut arriver que l’inspection s’affranchisse de l’évaluation par compétences ... Nous avons signalé ce problème au Rectorat car cela génère des injustices : certains, qui ont pourtant une grille d’évaluation par compétences très moyenne, obtiennent l’avis Recteur Excellent contingenté, au détriment d’autres qui ont une évaluation par compétences bien meilleure et dont l’appréciation littérale, quoique parfois dithyrambique, ne mentionne pas le mot « excellent  ». Les élus SNES-FSU représentant les personnels en CAP ont fait des propositions pour que ces situations incohérentes soient corrigées.

Les élus du SNES-FSU se tiennent à votre disposition pour vous accompagner et vous conseiller si vous souhaitez contester votre rendez-vous de carrière et l’avis Recteur émis : que votre contestation porte sur un avis « à consolider » ou « satisfaisant » ou même « très satisfaisant » parce que vous estimez que vous devriez être mieux évalués, ou que votre évaluation ait été incomplète, partiale, contactez-nous ! C’est un grand progrès par rapport à l’ancien système que cette possibilité offerte de contester l’évaluation pédagogique, puisqu’il faut se rappeler que la note pédagogique ne pouvait pas être contestée antérieurement.

La CAPA de contestation sera une occasion pour vos élus du SNES-FSU de porter l’ensemble de cette analyse face à l’administration et aux représentants des IPR et des personnels de direction, afin d’y défendre les dossiers individuels.

Dans tous les cas, il reste à préciser ce que sera effectivement l’accompagnement que l’inspection doit proposer aux collègues en dehors des rendez-vous de carrière pour améliorer encore la qualité du service public d’éducation.

Etre défendu par les élus du SNES-FSU, c’est la garantie d’être entendu !

Pour en savoir plus sur les rendez-vous de carrière : cliquer ici

Pour tout comprendre : le portail des promotions et de l’évaluation

Adhérez au SNES-FSU Aix-Marseille :l’adhésion en ligne, c’est ici