3 janvier 2012

Notre vie syndicale

GREVE du 31 Janvier : Tous à Paris : Continuer, pour gagner sur l’évaluation et peser sur la campagne électorale

Le plan d’action sur l’évaluation (pétition nationale, actions quotidiennes dans les établissements, grève du jeudi du 15 décembre suivie par 57% des professeurs) se poursuit avec une montée à paris sous les fenêtres de Luc Chatel pour obtenir l’abandon du projet sur l’évaluation et pour promouvoir nos revendications pour une relance de l’éducation dans la perspectives des échéances de 2012

Déclaration intersyndicale

Académie d’Aix-Marseille

SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP -FSU, SNFOCL, SNALC, SIAES,FAEN,

Tous en grève le mardi 31 janvier 2012

Les syndicats suscités appellent conjointement à la grève le mardi 31 janvier 2012 pour obtenir l’abandon du projet Chatel sur l’évaluation (consistant à confier au chef d’établissement la responsabilité de l’évaluation, y compris pédagogique) et l’annulation des suppressions de postes.

Par notre mobilisation, il est possible de gagner : le ministre est en difficulté sur le projet Evaluation, comme le montrent ses reculs successifs sur la suppression des rythmes d’avancement les plus favorables et le report du passage en comité technique ministériel. Après les succès de la pétition intersyndicale et de la grève nationale du jeudi 15 décembre, il s’agit de porter un coup décisif.
Afin de défendre nos métiers, nos statuts, le service public d’éducation, les syndicats organisent la montée à Paris d’un nombre significatif de grévistes pour manifester dans la capitale.

Les syndicats appellent à réunir des assemblées générales dans les établissements pour organiser la grève, la montée sur Paris et la participation au rassemblement académique devant le Rectorat à 14 h 30 le jour de la grève.

GREVE MARDI 31 JANVIER et MANIFESTATION NATIONALE à PARIS

Le SNES appelle tous les professeurs, CPE, conseillers d’orientation psychologues, personnels de vie scolaire à poursuivre la grève majoritaire du jeudi 15 décembre (57% de grévistes dans l’académie) en se mobilisant derechef mardi 31 janvier par la grève et la manifestation.

Pour monter d’un cran face à un Ministre qui reste sourd à l’exigence d’abandon de son projet de confier la responsabilité de l’évaluation au seul chef d’établissement (la pétition nationale est signée par 70 500 collègues) et qui poursuit les suppressions de postes (à nouveau 285 postes supprimés dans l’académie d’Aix-Marseille à la rentrée 2012 : lire ici), nous irons crier notre désaccord sous ses fenêtres à Paris.

Ce sera également l’occasion de dénoncer le jour de carence pour les fonctionnaires. plus globalement, par cette montée des manifestants à paris, nous entendons poser un acte politique fort à même de placer nos revendications pour nos métiers, nos élèves, pour le service public, au coeur de la campagne électorale des présidentielles et des législatives, pour que ça change enfin, pour que ça change vraiment.

Le SNES a réservé et prépayé 200 places de TGV au départ de Marseille, Aix-en-Provence, Avignon.

Sans attendre, lançons dans les établissements la collecte pour financer le déplacement des délégations d’établissement et inscrivons-nous auprès du SNES Aix Marseille (s3aix@snes.edu) pour réserver nos places dans les TGV.

Signez la pétition nationale unitaire : cliquez ici

Voir les suppressions de postes par académie : cliquer ici