2 décembre 2012

Notre vie syndicale

Malgré la participation entravée par le vote électronique, le SNES en forte progression

Malgré la participation entravée par le vote électronique, le SNES en forte (...)

Les élections professionnelles permettant aux agents d’élire leurs représentants dans les instances paritaires, pour le mandat 2011 / 2014, se sont déroulées de façon dématérialisée du 13 au 20 octobre 2011. Les listes présentées par le SNES Aix-Marseille dans les différentes catégories* ont notablement progressé et renforcé leur majorité absolue : sur les scrutins dans lesquels le SNES était engagé, nos listes ont recueilli 55,6 % (contre 52,84 % en 2008) et obtiennent 37 sièges sur 54 (contre 35 sur 52 en 2008).

3975 agents ont voté pour nos listes, malgré les difficultés liées au vote électronique : qu’ils soient chaleureusement remerciés de leur confiance, de leur soutien et de leur mobilisation pour parvenir à ce succès.

Elections professionnelles

Malgré la participation entravée par le vote électronique,
le SNES en forte progression

sur le site de la FSU 13 : cliquer ici
sur le site du SNES national : cliquer ici

Tous les résultats dans le fichier en PDF joint au bas de cet article

Détail des résultats

Ainsi, le SNES et le SNESup obtiennent 56,2% (+1,6 pt) et 13 sièges sur 19 (+1) à la CAPA des certifiés.

Le SNES, avec le SNESup et le SNEP, obtient 56,9 % (+3,7 pts) et 7 sièges sur 10 (+1) à la CAPA des agrégés

Le SNES et le SNUEP obtiennent 48 % (+9,3 pts) et 5 sièges sur 8 (+1) à la CAPA des CPE.

Le SNES obtient 76,3 % (+ 5,5 pts) et 4 sièges sur 5 à la CAPA des directeurs de CIO et des COPsy.

A la CCP des agents non-titulaires d’enseignement, d’éducation et d’orientation, avec 46, 6 % des voix (contre 46,8 % en 2008), les syndicats de la FSU conservent 3 sièges sur 4. A la CCP des agents non-titulaires de surveillance et d’accompagnement, avec 45,1 % (contre 49,6 % en 2008), les syndicats de la FSU obtiennent 3 sièges sur 5 (-1).

Ces résultats font écho à ceux obtenus par les syndicats de la FSU aux scrutins des Comités Techniques, où la FSU conserve sa place première. Pour le Comité Technique Académique, avec 7434 voix et 44,6% des suffrages exprimés, la FSU obtient 6 des 10 sièges au CTA.

Forte baisse de la participation

Ces résultats sont le fruit d’une mobilisation exceptionnelle des militants, des adhérents et des électeurs du SNES-FSU, qui ont du surmonter, pour parvenir à exercer leur droit de vote, les innombrables obstacles qui se sont dressés tout au long des différentes opérations électorales : récupération des identifiants, des mots de passe, configuration des ordinateurs, votes, …

Le choix, inconsidéré, du ministère d’imposer un vote électronique sans concertation et sans expérimentation, est responsable d’une baisse considérable de la participation : seulement 41,2% des personnels ont réussi à voter en 2011 (- 27,7 pts). Le SNES estime qu’environ 20 % des agents n’ont pas été en mesure de voter. En particulier, des catégories entières d’agents non-titulaires ont été quasiment privées de droit de vote (par exemple, seulement 8,4 % des personnels de vie scolaire ont pu voter). Cela signe le fiasco de ce dispositif de vote électronique, complexe, coûteux et inefficace.

L’imposition, dans le seul Ministère de l’Education Nationale, d’un vote électronique qui a entravé la participation, aura pour conséquence directe de minorer la représentation des personnels de l’Education Nationale et de leur syndicalisme dans les instances de la Fonction Publique. Il s’agit-là d’une véritable rupture d’égalité entre les fonctionnaires.

Les agents peuvent faire confiance au SNES et aux syndicats de la FSU pour rendre à leurs revendications et à leurs propositions, par la mobilisation, le volontarisme militant et la force de conviction, toute la place et toute l’audience auxquelles elles ont droit.