24 septembre 2012

Notre vie syndicale

Traité européen TSCG : l’austérité permanente !

Meeting unitaire CAC 13

vendredi 5 octobre 2012

18 h au Théâtre Toursky

Marseille

Communiqué des organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF du 21 septembre 2012

Les organisations CGT, FSU, Solidaires et UNEF réaffirment ensemble leur opposition à la ratification du Traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance qu’elles jugent économiquement inefficace et socialement injuste.

Si ce Traité devait être ratifié, il institutionnaliserait de fait l’austérité et enfoncerait les Etats dans une crise durable. Ce Traité pèserait de manière négative sur leurs politiques et leurs programmations budgétaires. Il aurait des conséquences lourdes sur l’emploi, le pouvoir d’achat, les services publics... pour l’ensemble des salariés, des jeunes, des retraités et privés d’emploi, et particulièrement pour les femmes.

Le Traité continuerait et accentuerait la logique des indicateurs absurdes hérités du Pacte de stabilité et de croissance de 1997 (limitation à 3% du déficit et 60% de la dette) sans tenir compte des cycles économiques et de la crise actuelle.

L’austérité n’est pas la solution face à la crise. Il faut sortir de la logique de réduction des dépenses publiques et trouver de nouvelles recettes pour des investissements productifs et socialement utiles. L’alternative à ce TSCG repose donc notamment sur la redistribution des richesses et une réforme fiscale d’ampleur.

A l’opposé de ce Traité, l’Europe a besoin d’une nouvelle politique économique et sociale, créatrice d’emplois de qualité et favorisant le pouvoir d’achat. Une Europe fondée sur la démocratie, les solidarités, la justice sociale et le souci de la transition écologique.

Aucun débat démocratique n’a eu lieu avec les citoyens.

Les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF demandent aux parlementaires de ne pas voter ce Traité.

Elles poursuivront la campagne, et notamment celle initiée par le Collectif audit citoyen de la dette, pour alerter et mobiliser sur les dangers de ce Traité et porter d’autres alternatives.

Collectif pour un audit citoyen de la dette publique des Bouches-du-Rhône*

Le TSCG (Traité pour la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance) :
un traité contre les peuples !

Le « Pacte budgétaire » est en train d’être voté au Parlement sans qu’un véritable débat démocratique ait pu avoir lieu. Pourtant, les promesses électorales de l’actuel président de la République étaient de modifier ce traité élaboré par A. Merkel et N. Sarkozy.

Ce nouveau traité européen est dangereux ! La « règle d’or » qu’il inclut imposerait un véritable carcan budgétaire qui concernerait non seulement le budget de l’État mais aussi ceux des collectivités locales et des administrations de la Sécurité Sociale.

Ce traité est économiquement absurde, socialement injuste, intolérable démocratiquement, et il rend les investissements nécessaires à la transition écologique impossibles. Nous n’en voulons pas !!

Des alternatives existent !!

Lors du meeting du vendredi 5 octobre à 18 heures 30 au Théâtre Toursky
(16 Promenade Léo Ferré - 13003 Marseille), le CAC13 invite Esther Jeffers, économiste Atterrée, membre du conseil scientifique d’ATTAC ; Christine Vanden Daelen, membre du CADTM (Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde),Vicky Scoumby, rédactrice en chef de la revue grecque « Alèthèoa », intiatiatrice de l’appel européen « Sauvons le peuple grec de ses sauveurs », et Fanny Rumiz, intersyndicale de l’Hôpital Montperrin, Sud Santé , afin que la population puisse se saisir de ce débat impératif à la démocratie.{{}}