15 octobre 2018

Nos catégories

Retraité.es : victimes de la politique de Macron !

Il faut nous faire entendre !

Venez nombreuses et nombreux manifester votre colère contre les attaques du gouvernement

Attention : lieu du rassemblement Place du Général de Gaulle, devant le SNES à 10h30.

Les effets réels de la politique Macron

Le Monde du 12 octobre 2018 publie une infographie intéressante réalisée d’après une étude de l’Institut des politiques publiques.

Sans surprise, les effets cumulés des mesures budgétaires 2018 et 2019 se traduisent par une perte de pouvoir d’achat des ménages les plus modestes. C’est aussi le cas des 19% des classes moyennes et classes moyennes supérieures (par exemple, un ménage comprenant deux professeurs du second degré). Les 1% les plus riches gagnent 6%, effet de la flat tax et de la suppression de l’ISF, soit 80 000 euros en moyenne ! L’intérêt de ce calcul réside aussi dans son mode de calcul, non par décile mais par centile, évidemment bien plus précis. En effet, le dernier décile regroupe des catégories sociales tout à fait disparates, par exemple les couples de professeurs et les vrais riches, dont les revenus sont essentiellement des dividendes et autres revenus du capital.

Les deux autres graphiques démontrent, s’il en était besoin, que les retraités sont les grands perdants des mesures Macron. D’une part, nombreux sont les retraités aux revenus très modestes qui voient leur pouvoir d’achat diminuer. Se reporter au diaporama d’analyse sur le plan pauvreté ici : https://aix.snes.edu/plan-pauvrete-un-jeu-de-bonneteau-budgetaire.html
D’autre part, 1% d’entre eux, partie intégrante des plus riches, n’ont aucun problème de pension…