25 octobre 2013

Nos carrières

Congé de formation professionnelle : double actualité !

A l’heure où les collègues sont en train de saisir leur demande pour le congé de formation professionnelle 2014/2015, c’est un bien mauvais signal qui est envoyé à ceux qui en bénéficient cette année, et par conséquent à ceux qui espèrent l’obtenir pour l’an prochain :

On se souvient des tentatives de l’administration pour rogner sur la durée du congé formation, en particulier pour les candidats à l’agrégation interne, au motif que la formation durait moins de 10 mois-et que peu étaient admissibles…-. Voici que la menace ressurgit, puisque les bénéficiaires du CFP viennent de se voir rappeler que le versement de leur indemnité était conditionné par l’envoi, chaque mois, de l’attestation de présence délivrée par l’organisme de formation choisi. Cette disposition n’avait pas fait l’objet de relance les années précédentes, mais cette année, le contrôle des dépenses se fait plus prégnant. Les collègues qui souhaiteront rester dans le dispositif du CFP pendant les dix mois qui leur ont été accordés sont invités à s’inscrire en parallèle à une autre formation, par exemple au CNED, à leurs frais bien sûr !Ceux qui ne le feront pas seront réaffectés sur des fonctions de remplacement, selon les nécessités du service puisque leurs postes sont actuellement pourvus, le plus souvent par des stagiaires ; or, on sait bien que les candidats aux concours internes continuent à travailler , même s’ils ne sont pas admissibles et si les cours sont terminés : la préparation se fait à long terme, souvent sur deux ou trois ans, au prix d’un investissement personnel et d’un sacrifice financier considérables. Et voici que ce que l’on avait cru éviter par l’action syndicale en GT revient par la voie d’arguments de contrôle financier ! De là à voir dans le CFP une « niche », il n’y a qu’un pas, qui vient d’être franchi ! Si on voulait décourager les collègues de demander le CFP, on ne s’y prendrait pas autrement : quel collègue va s’engager dans une double inscription aussi coûteuse ou prendre le risque d’une affectation hasardeuse ?
L’administration doit revenir sur cette décision et permettre à chaque bénéficiaire de terminer son congé formation sans tracasseries financières.

Congé de formation professionnelle pour l’année 2014/2015 : à vos marques !

La campagne de candidatures au congé formation au titre de l’année 2014-2015 va commencer et les dates de demandes sont aussi précoces que l’an dernier :

Les inscriptions se font, par saisie informatique sur le serveur académique.
(avec votre identifiant, généralement la première lettre de votre prénom suivant de votre nom, et votre numen)

du LUNDI 7OCTOBRE 2013 au mardi 12 NOVEMBRE 2013 (inclus).

ATTENTION ! Toute demande hors délai n’est pas prise en compte !

Comment s’inscrire au congé formation professionnelle ? A lire ici

Après la clôture de la campagne, un accusé de réception sera adressé aux chefs d’établissements qui devront le signer et le dater puis le remettre aux demandeurs.

Cet accusé de réception devra être conservé comme preuve que la demande est bien enregistrée. En cas de non réception de cet AR le lundi 18 novembre 2013, l’établissement doit contacter le rectorat. Il est donc recommandé de signaler sa demande au CE puisque c’est lui qui doit contacter le rectorat en cas de non réception de l’AR.

Le faible nombre de congés formation offert rend ce droit à la formation (les textes parlent de 3 ans de congés formation possible !) difficile à obtenir, ce qui a nécessité d’instaurer un barème.

Ce barème permet aux collègues titulaires d’obtenir un congé formation en milieu de carrière (pour peu d’avoir commencé à en faire la demande assez tôt) et aux collègues non titulaires de l’avoir assez rapidement sous réserve d’une ancienneté de service de 6 ans minimum. C’est au SNES que l’on doit la création d’un contingent pour les contractuels.

L’obtention du congé engage à rester au service de l’Etat pendant une durée égale au triple de celle du congé (soit 30 mois pour un congé formation de 10 mois) sous peine de devoir rembourser l’indemnité perçue durant ce congé formation.

Le point de vue du SNES

Nous revendiquons l’augmentation du contingent de congés formation pour permettre à tous les collègues qui le souhaitent de l’obtenir dans un délai beaucoup plus raisonnable.

Enfin, puisque nos carrières s’allongent il devient urgent d’obtenir, pour la dernière partie de carrière, le rétablissement du congé mobilité et de reconversion supprimés faute de financement.

Envoyer un double de votre demande au SNES

Par courrier :
SNES Aix-Marseille 12 place du général de Gaulle 13001 Marseille
Tél : 04 91 13 62 81/82

ou par mail à : s3aix@snes.edu

En savoir plus :

Vous pouvez demander un congé formation (d’une durée maximale de 10 mois) pour vous inscrire à un organisme de formation (préparation d’un concours, préparation d’une « seconde carrière »). Dans tous les cas il faut justifier de 3 années à temps plein de service effectif. ; L’obtention du CFP oblige à l’assiduité à la formation : il faut fournir une attestation mensuelle au gestionnaire de sa discipline.
Cette année, le cadre est beaucoup plus contraignant et la possibilité de stage en entreprise disparaît .

Les personnels envisageant une reconversion hors fonction publique sont invités à user du dispositif DIF (droit individuel à la formation), qui se fait en dehors du temps de travail, ce qui est bien moins avantageux.

Rémunération

Durant la période où vous êtes en congé formation, vous percevrez une indemnité qui correspond à 85% du salaire de base plafonné à l’indice brut 650 soit l’indice INM 543 (environ 2500 euros brut)

Avancement-Promotion

Les personnels en congé formation sont considérés en activité et votre avancement ou vos éventuelles changement de corps ou grade se font dans les mêmes conditions que pour les collègues Une nuance cependant, vous ne bénéficierez d’éventuelles augmentations de salaires dues à une promotion qu’à l’issue de votre congé formation puisque l’indemnité versée pendant la durée du congé est calculée à partir de l’indice détenu au moment de la mise en congé formation.

Barème

Le barème repose sur trois piliers

1) pour les titulaires :

• L’ancienneté d’échelon

• Le nombre de demande : 5 pts par demande à partir de la deuxième demande consécutive avec un plafond à 20 points à partir de la 5e demande

• L’âge : jusqu’à 30 points pour les collègues âgés de 40 à 50 ans.

2) Pour les non titulaires

• L’ancienneté de service (20 pts pour 6ans ; 25 pts pour 7 ans et 30 pts pour 8 ans ou plus)

• Le nombre de demande : 5 pts par demande à partir de la deuxième demande consécutive avec un plafond à 20 points à partir de la 5e demande.

• L’âge : jusqu’à 30 points pour les collègues âgés de 20 à 30 ans.

http://bulacad.ac-aix-marseille.fr/BA/BA608/DIPE.608-428-pdf.pdf

Adhésion en ligne : http://www.snes.edu/Telecharger-votre-Bulletin-d,21526.html