7 mai 2018

Notre vie syndicale

Democratie Syndicale : Election de la direction du SNES-FSU 2018-2021

Democratie Syndicale : Election de la direction du SNES-FSU (...)

Elections des Commissions Administratives Nationale et Académique pour le mandat 2018 – 2021
Vote du 14 mai au 6 juin 2018

Sommaire
- Pourquoi voter ?
- Comment voter
- Profession de foi Unité Action
- Profession de foi Emancipation
- Journal Académique n°388 : Démocratie syndicale


Pourquoi voter ?
L’élection par les syndiqués, des directions syndicales, les Commissions Administratives Nationale et Académique est une exception dans le paysage syndical français. La CA est l’organe délibératif dans lequel les différentes tendances animent la vie démocratique du SNES-FSU, dont la force n’est pas l’imposition d’une pensée unique mais bien la vitalité du débat et l’existence d’un pluralisme d’opinions. Après le congrès national, il s’agit donc d’élire le « parlement » du syndicat pour les 3 ans à venir.
C’est la possibilité d’avoir des opinions différentes mais des objectifs communs qui fait la force du SNES-FSU.


Comment voter ?
Le SNES FSU organise dans chaque section syndicale le vote pour l’élection des Commissions Administratives nationale et académique. La CA est l’organe délibératif du syndicat. Elle est élue à la proportionnelle des résultats des votes pour les différentes listes proposées par les différentes tendances. L’électeur émet pour la CA NATIONALE un double vote : vote d’orientation, vote de catégorie (suivant les modalités indiquées sur le bulletin). L’électeur émet pour la CA ACADEMIQUE un simple vote en choisissant l’une des listes en présence. Il y a donc 3 votes : orientation nationale et académique, catégories. Sont électeurs, tous les syndiqués ayant acquitté leur cotisation syndicale 2017-2018.
Le bulletin commun aux votes est introduit dans l’enveloppe bleue, elle-même introduite dans l’enveloppe à renseigner et à signer.
L’électeur remet son vote au Secrétaire de S1 et signe la liste d’émargement ou le renvoie à la section académique : SNES FSU Aix Marseille, 12 place du Général de Gaulle, 13001 Marseille, avant le 6 juin, jour de clôture du scrutin.


Unité Action

L’équipe Unité Action ? Vous les connaissez !

Ce sont ces militants, profs, CPE, Psy-EN qui vous répondent à la permanence, animent les HIS, organisent les manifs, accompagnent les audiences à la DSDEN, au Rectorat, animent les stages… Ce sont eux qui font vivre le SNES au quotidien et qui vous appellent à leur renouveler leur confiance.

Contrer les logiques managériales à l’œuvre dans nos établissements, construire l’unité pour redonner aux services publics une place déterminante dans notre pays, informer stagiaires ou non-contractuels sur leurs droits, négocier pied à pied une revalorisation salariale dans le cadre du PPCR, accompagner ceux qui font face aux coups durs de la vie professionnelle, défendre l’orientation scolaire… Dans l’académie, voter Unité Action, c’est soutenir un syndicalisme porteur d’un projet pour une autre société, et capable d’être utile à la profession au quotidien.

Voter Unité et Action, c’est voter pour un SNES-FSU offensif, solidaire et présent dans les luttes, en faveur du pouvoir d’achat, pour la revalorisation des carrières, contre la réforme du lycée et du baccalauréat et porter dans le même temps des propositions pour un second degré plus juste et plus efficace. Parce que le syndicalisme Unité Action, ce n’est pas la défense du statu quo, c’est le choix de la transformation sociale.

C’est choisir un SNES-FSU qui sait engranger chacune des avancées, considérant qu’elles peuvent être le point de départ de futures victoires plus larges. Un SNES-FSU fier d’avoir négocié la revalorisation PPCR, qui se traduit par une hausse de 5% de la masse salariale de l’académie.

Voter Unité Action, c’est choisir un SNES-FSU qui pèse sur la mise en place des nouveaux dispositifs et ne se contente pas de contester. Les nouvelles carrières ouvrent un nouvel espace revendicatif, pour fluidifier l’accès à la hors classe, et élargir les conditions d’accès à la classe exceptionnelle. La nouvelle évaluation des personnels, peut permettre de promouvoir une conception plus ambitieuse de nos métiers, de cadrer davantage les évaluateurs et de réduire les inégalités de carrière. Le SNES a aussi agi avec succès pour que la pondération REP+ instaurée par le décret statutaire de 2014 se traduise par une réelle amélioration des conditions de travail.

C’est choisir un syndicalisme qui s’efforce de tenir tous les bouts, capable de porter une vision ambitieuse du second degré et de nos métiers, mais aussi de répondre aux problèmes concrets qui leur sont posés. Un syndicalisme qui cherche les modalités d’action capables de rassembler massivement professeurs, CPE, Psy-EN et personnels de vie scolaire.

Dans la période qui s’ouvre, nos professions ont plus que jamais besoin d’un SNES fort, rassembleur, et capable de gagner. C’est pourquoi nous avons besoin de votre confiance !
 

Votez Unité Action !
Liste Unité Action


Emancipation

Combattre la politique du gouvernement, porter une perspective de rupture pour gagner !

Avec le gouvernement Macron, tous les acquis sociaux (statuts, retraites, sécurité sociale..) et démocratiques sont menacés. Cette offensive se déploie à l’école : après la loi Vidal et Parcoursup qui autorisent les universités à sélectionner les étudiants, le projet de réforme du bac et du lycée vise à transformer le baccalauréat en diplôme local, à entraver la poursuite d’études des jeunes des classes populaires, à accroitre l’autonomie, à supprimer des milliers de postes et à terme à remettre en cause les garanties statutaires des personnels.

Pour avancer sur sa réforme du bac, le gouvernement a multiplié les concertations. Certes, la direction du SNES demande enfin le retrait du projet, mais elle ne prépare pas les conditions de la mobilisation et de la grève pour l’obtenir, se contentant de journées d’action. Surtout, elle accompagne un long processus de « discussions », d’abord avec la mission Mathiot puis avec le ministre Blanquer, alors même que tout est déjà décidé, refusant par la même de lancer une vaste campagne d’information, de mener le débat sur le sens des attaques que nous subissons dans le contexte de crise du capitalisme, et d’appeler à l’action pour le retrait des projets ministériels.

Rompre avec le dialogue social et mobiliser !

En parallèle, le gouvernement programme une offensive contre le statut de fonctionnaire avec le plan « action publique 2022 ». Il s’agit de s’attaquer aux commissions paritaires, de favoriser le recrutement de contractuels, d’individualiser les rémunérations et de donner davantage de pouvoirs à la hiérarchie locale ! Le ministre Blanquer annonce lui même sa volonté d’aller vers le recrutement local des enseignants !
Sur les retraites, il entend aller vers un régime par points, menaçant de fait le code des pensions, partie intégrante du statut des fonctionnaires.
Là encore, le gouvernement prévoit à chaque fois près d’un an de concertations avec les organisations syndicales pour parvenir à ses objectifs. Est-il envisageable pour le SNES et la FSU d’accepter de nouveau ce cadre, de ne pas dire dès maintenant que ces projets ne sont pas négociables, qu’ils doivent être retirés ?
Rompre le dialogue social et formuler des revendications claires, à commencer par le retrait de la réforme du bac et le retrait du plan « action publique 2022, seraient des points d’appui pour engager un combat de masse contre la politique du gouvernement.

La mobilisation des cheminots et des étudiants, après celle d’autres secteurs, traduit la recherche des moyens pour affronter le gouvernement.

Sur fond de dégradation continue des conditions de travail, de fermeture annoncée des CIO, les collègues attendent du SNES qu’il soit un instrument de résistance, qu’il contribue dans l’unité à donner une perspective nationale à même de centraliser la mobilisation et d’infliger une défaite au gouvernement Macron. Et qu’il ouvre ainsi la voie à la satisfaction des multiples revendications enseignantes, à commencer par les salaires et les postes.

Pour que cette orientation puisse être défendue dans les instances académiques,

Votez ÉMANCIPATION

Contact : ericaba@orange.fr

Liste Emancipation