11 mars 2015

Nos enseignements

NVB réforme le collège avec un discours caricatural et des vieilles lunes

Réforme du collège

La Ministre a annoncé les grands axes de sa réforme, qui donnera lieu à des négociations avec les organisations syndicales la semaine prochaine, la finalisation étant prévue étant prévue pour le 10 avril.

En l’état, le projet ne répond pas aux problèmes actuels du collège, marqué par une montée des effectifs, l’absence de possibilité de travail en petits groupes, la multiplication des réunions.

Reprenant toujours les mêmes rengaines (autonomie, mise en cause des disciplines scolaires, accompagnement, accumulation des hiérarchies et multiplication des réunions…), il risque au contraire de dégrader les conditions de travail et d’étude pour de nombreux collègues : suppression des classes bilangues et euro, introduction de la LV2 en 5e mais au prix d’une heure en moins en 6e et de la diminution et de la globalisation des horaires de LV1 et LV2 en cinquième-Quatrième-Troisième, accompagnement personnalisé qui ne tire pas les leçons de son échec au lycée, risque de diminution des horaires disciplinaires au profit d’« enseignements pratiques interdisciplinaires », 20% de la dotation laissée à l’autonomie des établissements.

Les premières annonces : lire ici

Un stage académique de réflexion sur le métier : lire ici

Le SNES-FSU Aix-Marseille a pris connaissance des annonces ministérielles concernant la réforme à venir du collège. Il considère qu’il s’agit d’une attaque frontale contre « l’Ecole pour tous » et qu’elle revient sur une conception de « l’Ecole du socle » pourtant rejeté dans la loi d’orientation.

Le tableau apocalyptique qui est fait du collège est une injure à toute la profession ! Non, le collège n’est pas responsable de tous les maux de l’Ecole ! Non tous les élèves ne s’y ennuient pas ! Non, il n’est pas monolithique !

La modification des grilles horaires que suppose cette perspective de réforme, en autorisant des dispositifs locaux au détriment des enseignements disciplinaires, ne peut qu’accroitre les inégalités que cette réforme prétend combattre.

La réduction des horaires règlementaires ne peut qu’augmenter le nombre de classes et d’élèves par enseignant et une charge de travail déjà excessive.

Le SNES-FSU Aix-Marseille appelle les collègues à se réunir au plus vite pour discuter des lignes qui ont été tracées aujourd’hui.

Il les appelle à exprimer leur désaccord par des motions votées en assemblée générale et à envisager les actions de riposte dans les jours qui viennent.

Le SNES-FSU est porteur d’une ambition de la réussite pour tous qui suppose de renouer avec un second degré qui crée de l’égalité et de la culture commune. Cela suppose de réduire les effectifs par classe et de donner plus de temps aux apprentissages, de réduire le nombre d’élèves par professeur et de relancer la formation continue. Le fonctionnement des établissements scolaires doit être démocratisé, à rebours de l’inflation de prérogatives données aux managers locaux.

Un nouveau Socle Commun de connaissances, de compétences et de culture :

Le ministère a présenté au Conseil Supérieur de l’éducation le projet de décret définissant le socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
Toutes les informations ici :

Adhérez au SNES-FSU Aix-Marseille : l’adhésion en ligne, c’est ici